Post

Share this post

Gagner Christ pour devenir semblable à Lui

Je crois que le Seigneur veut nous rappeler ce soir qu’Il est un Dieu bon , un Dieu de bonté et de miséricorde. Nous savons tous qu’il y a un jour pour le jugement et pour la manifestation de la colère de Dieu. Mais ce n’est pas encore le moment, le grand jour de la colère du Seigneur et du jugement de Dieu. Le Seigneur, c’est vrai, a déjà commencé ses jugements et Il commence par sa maison. Mais il ne faut jamais que nous oubliions que le Seigneur est un Dieu de miséricorde et de bonté. Il a envoyé Jésus pour manifester la grâce et la vérité par Jésus. N’oublions donc jamais que nous avons affaire à un Dieu de bonté et de miséricorde et que la seule chose qu’Il nous demande, c’est d’avoir un coeur sincère et droit devant Lui. Quand on a ce coeur sincère et droit, on s’ouvre à la bonté et à la miséricorde de Dieu et Il peut faire une oeuvre dans nos coeurs.

Il peut nous montrer ce qui ne va pas, il peut nous faire grandir en Lui.
Si nous avions constamment un Dieu qui avait le doigt pointé contre nous pour nous accuser, nous montrer nos faiblesses et nos péchés, nous n’aurions aucune hardiesse à nous approcher du Seigneur. Si on a cette conception d’un Dieu qui est toujours un Dieu vengeur et qui est à la recherche de la moindre de nos faiblesses pour nous accuser, ce n’est pas du tout la perception juste du Seigneur. Le vrai Seigneur, le vrai Jésus, c’est un Dieu de miséricorde, Il ne pointe pas du doigt, Il étend les bras pour nous accueillir. Alléluia !

Ce soir, gardons cela dans notre coeur : nous avons un Dieu de miséricorde qui veut nous faire du bien, qui veut nous faire grandir en Lui, qui veut que nous grandissions en Lui, puisque son but, c’est de nous faire atteindre la perfection en Lui ; une perfection totale, complète, pas quelque chose d’à moitié achevé. Vous savez, il n’y a rien de pire pour un artiste que de voir une oeuvre inachevée, qui n’est pas terminée. Il y en a qui meurent avant d’avoir fini leur symphonie, d’avoir fini leur statue, etc. Cela reste comme un chef-d’œuvre inachevé, cela n’a aucun sens. Alors que Dieu, qui est un artiste sur le plan de la création, quand on voit les choses qu’Il a faites, n’a pas laissé les choses à moitié finies. Il les a parfaitement achevées, quand Il a vu que tout était fini, Il a dit : “C’est bien, c’est beau. C’est très bien”, même, quand Il a eu fini l’homme. Et Dieu ne va pas vouloir s’arrêter tant que nous ne sommes pas parvenus à la perfection, pourvu que nous le laissions faire. Nous savons que le salut est gratuit. Le salut est tout à fait gratuit, il s’obtient par la foi en Jésus-Christ. Mais le Seigneur nous dit aussi que nous devons gagner Christ. Cela peut paraître contradictoire, si un salut est gratuit, est-ce qu’on a besoin de gagner quelque chose ? Pourtant la Parole est claire, il faut gagner Christ.

Et ce soir, je voudrais parler de cela : gagner Christ. Il ne faut pas que notre relation avec le Seigneur soit une relation religieuse ou une relation parce que nous avons entendu parler de Lui. Nous devons le gagner pour être trouvés en Lui, pour que Lui soit trouvé en nous, pleinement manifesté par toute la nature du Seigneur qui se manifeste en nous. Elle est merveilleuse, la nature du Seigneur Jésus. Qui est comparable à Jésus ? Et ce même Jésus qui vit en nous par le Saint-Esprit veut nous transformer pour nous rendre semblables à Lui, pour que le monde et l’église, quand ils nous voient, puissent voir Jésus manifesté en nous, dans sa beauté, dans sa splendeur, dans sa miséricorde, dans sa compassion. Qui est semblable à Jésus, notre merveilleux Seigneur et sauveur ? Personne ! Et pourtant, Jésus dit : “Je veux que tu sois semblable à moi, je veux que tu deviennes semblable à moi”. C’est Lui qui le fait si nous restons fidèles et attachés à Lui.

Radio Des Elus


Leave a comment